mardi 2 décembre 2008

pas moi qui le dis...c'est Aznavour

Les parois de ma vie sont lisses
Je m'y accroche mais je glisse
Lentement vers ma destinée
Mourir d'aimer
Tandis que le monde me juge
Je ne vois pour moi qu'un refuge
Toute issue m'étant condamnée
Mourir d'aimer
Mourir d'aimer
De plein gré s'enfoncer dans la nuit
Payer l'amour au prix de sa vie
Pécher contre le corps mais non contre l'esprit
Laissons le monde à ses problèmes
Les gens haineux face à eux-mêmes
Avec leurs petites idées
Mourir d'aimer
Puisque notre amour ne peut vivre
Mieux vaut en refermer le livre
Et plutôt que de le brûler
Mourir d'aimer
Partir en redressant la tête
Sortir vainqueur d'une défaite
Renverser toutes les données
Mourir d'aimer
Mourir d'aimer
Comme on le peut de n'importe quoi
Abandonner tout derrière soi
Pour n'emporter que ce qui fut nous, qui fut toi
Tu es le printemps, moi l'automne
Ton cœur se prend, le mien se donne
Et ma route est déjà tracée
Mourir d'aimer
Mourir d'aimer
Mourir d'aimer

jeudi 30 octobre 2008

feuille


feuille ne dis pas que t'en as marre, que tu as mal, que tu souffre.
feuille s'il te plait ne viens pas te plaindre, j'en ai plus ce que ça à te dire, et surtout ne me demander pas de reprendre ce que je t'ai écris.
feuille j'ai besoin de déranger ta tranquillité et de violer ta blancheur avec le noir de mes pensées.
feuille sois patiente avec mes souffrances et mes idées noires que je dépose sur ta poitrine.
feuille n'oublis pas ce que je t'ai écris et confié même ce que j'ai effacé.
feuille c'est toi qui me reste lorsque mes pensées se noircient et le ciel de mon âme devient gris.
feuille je te retrouve lorsque la lumiére de mon chemin s'éteint et me reste que l'éclat de ta blancheur pour la faire souffrir autant que moi.
feuille ne me demande pas de te raconter la même chose, la même histoire car j'en ai tellement que je me sens vider, j'en ai tellement que je n'arrive plus à en parler, j'en ai tellement que je ne sais pas par quoi commencer, je suis tellement dans mes maux que mes mots me plaignenet, j'ai tellement mal que je me nie, j'ai plus envie de me sentir, d'être, de prendre conscience de ce que je suis, de quesque je suis,..
feuille je ne sais plus quoi penser, sois compréhensive et laisse moi faire danser mon stylo pour tatouer et copier les cicatrices de mon coeur sur ta blancheur.

mercredi 22 octobre 2008

dimanche 5 octobre 2008

dimanche 21 septembre 2008

le bonheur


tout ce que j'ai appris c'est me rendre compte des moments où je suis moins triste et malheureuse, c'est déja pas mal non??!! peut etre c'est ça le bonheur...
je me suis toujours demandé ce que c'est?? mais en réalité sa définition ne m'interesse pas beaucoup, ce qui compte pour moi c'est m'en rendre compte à temps, savoir quand est ce que je suis vraiment heureuse au moment où je le suis vraiment pour pouvoir en profiter...
on m'a toujours dit que le bonheur est facile et relatif et que des fois des petits détails ou des petites choses de la vie qui rendent heureux..des choses tellement banales quand on les a mais tellement importantes et précieuses quand on les perd...qu'elles sont ces choses?comment les savoir?comment les connaitre?comment les avoir?? je n'en sais rien, beaucoup de questions et je n'ai aucune réponse..peut etre c'est ça le bonheur, ne pas trouver ces choses..c'est beaucoup mieux que de les trouver et les perdre parceque c'est toujours à jamais qu'on perd.

mardi 24 juin 2008

posts sans commentaires.

il n'y a pas plus lourds des poids pour mon ame que le fait de ne pas ou ne plus savoir ce que je dois faire...me voilà avec toutes mes idées noires qui me harcélent et qui ne veulent pas me quitter...j'attends avec tous ce qu'il me faut, avec mes faiblesses ainsi que toutes mes espérances sur le port de mes souffrances le voyage de mon ame.
là bas et pas trés loin, je vois la barque du bonheur qui me donne son dos et se dirige vers l'autre coté de la riviére en me laissant derriére elle sous un ciel gris sombre, dans mon silence qui ne fait qu'etouffer le plaisir de mon existance...donc j'ai ramassé toutes mes valises d'éspérances...j'ai donné aussi mon dos à l'autre coté de la riviére pour me diriger vers ma tristesse qui m'attendait depuis quelque temps sans impatience, on dirait qu'elle savait que je vais revenir...elle savait qu'elle est mon destin, mon univers....
alors je me suis dirigé vers elle et je lui ai dis:"salut chére tristesse, c'est à toi que je m'adresse..c'est toi qui me cherche et me voilà je te baise."
on dépense plus....mais on posséde moins.
on parle plus....mais on ne dit rien.
on a rien....mais on réve de tout.
on n'arrivera pas....mais on va jusqu'au bout.
on a plus de diplomes....mais on est moins logique.
on demande la justice....mais on est pas trop fanatique.
on se rappele des principes....mais on oublie leur valeurs.
on a le pouvoir et le courage....mais on se sent avoir peur.
les maisons sont plus grandes ....mais nos familles sont plus petites.
on a multiplié les besoins....mais diminué leur satisfaction.
on a beaucoup imaginé....mais où est la concrétisation??